Alors qu’on vient d’apprendre que les clubs resteront fermés jusqu’au mois de septembre, on donne aujourd’hui la parole à 4 associations de promotion de la musique électronique qui ont l’habitude de nous faire danser en open air. Si la crise sanitaire que nous vivons a forcément impacté beaucoup d’acteurs du secteur, il n’en reste pas moins chez la plupart d’entre eux une farouche volonté de sortir de cette période critique et de se mobiliser à nouveau autour de projets qui ont pour but de nous faire vibrer, danser et rêver sans contraintes.

Pour aller prendre la température des possibles festivals ou événements extérieurs prochains, j’ai rencontré Stefan, programmateur chez Contretemps, Benjamin, président de Merci Beaucoup, Stéphane, président de Subtronic et Guillaume, président de Longevity.


CONTRETEMPS

Pelouses Sonores 2019

Créée en 2004, cette association est exclusivement concentrée autour du Festival Contretemps, qui chaque début d’été permet de se rassembler autour d’une vingtaine d’évènements musicaux devenus depuis des rendez-vous incontournables ! Block Party, Mixorama, Croisières électroniques, Final Beat, Pelouse Sonores, Soundtrip pour ne citer qu’eux, des noms qui résonnent comme la promesse de plonger au coeur d’évènements estivaux de grande qualité, à la programmation pointue et dans des lieux atypiques dont Contretemps à pour certains l’entière exclusivité !


Dans quel état d’esprit est l’asso actuellement ?

Impatiente. On attend que ça se passe mais on aimerait bien que cette période s’arrête rapidement pour repartir sur des bonnes bases. On ne souhaite pas devoir rester sur cette notion de repenser et adapter nos actions à cette situation qui n’est pas vivable pour des structures événementielles comme la notre. La distanciation sociale c’est pas notre truc !  Nous c’est plutôt l’inverse. Nous sommes reposés pour le coup, un peu tristes pour 2020, mais confiants pour la suite !

Aviez-vous des événement prévus qui ont du être annulés cet été ?

Oui, la quasi totalité les évènements du Festival !

Y a t-il des choses qui vont changer dans votre organisation ?

Ce n’est pas notre souhait et en tout cas pas à l’ordre du jour ! On souhaite seulement pouvoir continuer à fonctionner au plus vite comme on l’a toujours fait, avec pour but de pouvoir permettre aux gens de se rapprocher et continuer à découvrir nos propositions musicales tout en continuant par contre à accentuer nos démarches visant à devenir un festival toujours plus éco-responsable. 

Quand prévoyez-vous de revenir nous faire danser, et le cas échéant, rencontrez-vous des difficultés particulières quant à l’organisation des évènements à venir ?

Pour l’instant et sans que cela soit absolument sûr, on va essayer de maintenir la Block Party et les Pelouses Sonores. On évaluera les futures action en juillet, en fonction des possibilité légales (NDLR: L’état d’urgence sanitaire devrait être levé le 10 juillet 2020). Mais ce qui est sûr, c’est que pour que ces 2 évènements puissent avoir lieu, il faudra d’abord que ces possibilités légales soient compatibles avec nos envies. Organiser de tels évènements même en temps normal est déjà soumis à énormément de contraintes mais on le fait car au final, cela nous procure une grande satisfaction. Si ces contraintes augmentent encore, on risque de ne plus faire les choses par plaisir, ce qui serait à l’opposé de nos valeurs…

Un petit mot à ajouter ?

One nation under a groove !

En savoir plus sur Contretemps

Trailer Festival Contretemps (2019)


SUBTRONIC

Summer Sensation 2019 © Nicolas Busser

Acteur majeur de la scène électronique locale, Subtronic est également présent sur des évènements internationaux avec des co-organisations particulièrement prestigieuses. Le but de Subtronic : promouvoir la musique électronique au sens large du terme, et mettre la convivialité au coeur de leur démarche, avec des soirées à taille humaine. Depuis 2014, l’association s’exprime sur son propre label Mandibules Records. Créée en 2000, cette association « fête » donc ses 20 ans ! Enfin quand j’écris « fête » cela est tout relatif car cette année, l’anniversaire de l’association a un goût très particulier qui laisse tous ses membres sur leur faim !


Dans quel état d’esprit est l’asso actuellement ?

On est comme des fauves en cage ! Dans les starting blocks ! Frustrés aussi, mais la sécurité et la santé de notre public restent la priorité. On attend vraiment de pouvoir redémarrer dans les mêmes conditions qu’avant la crise, ce qui n’arrivera pas dans les prochains temps, on le sait …

Aviez-vous des événement prévus qui ont du être annulés cet été ?

Nous avons été contraints d’annuler notre évènement phare, la Summer Sensation prévue fin mai. Nous avons également été privés de notre participation au Festival Contretemps pour lequel nous étions prévus sur une des croisières électroniques. En juillet, 5 djs résidents de l’association étaient programmés sur les 2 jours du Sea You Festival à Fribourg. L’annulation de ce très gros évènement nous prive d’une visibilité très importante en Allemagne.

Y a t-il des choses qui vont changer dans votre organisation ?

Oui, on va très certainement utiliser Zoom plus souvent , lol ! Ce qui est loin de nos valeurs mais tellement pratique ! Plus sérieusement, ces longues semaines nous ont permis de faire un break, de nous ressourcer, d’avoir une réflexion sur de nouveaux sujets et d’aborder le retour à la normale d’une façon différente. L’écologie aura sûrement une place bien plus importante. Et le respect, sous toutes ses formes sera le mot d’ordre.

Quand prévoyez-vous de revenir nous faire danser, et le cas échéant, rencontrez-vous des difficultés particulières quant à l’organisation des évènements à venir ?

Concernant les dates futures, on est encore dans le flou … mais on vous prépare sûrement une petite surprise pour le week-end du 14-15-16 août !

Et puis, si la situation sanitaire continue de s’améliorer, on garde bon espoir de pouvoir organiser le Festival Ponderosa début septembre, sur un format plus réduit que les années précédentes et en limitant les risques, mais en tout cas, l’idée est de proposer quelque chose quelque chose ! (NDLR: co-organisé avec Ohral, ce festival sur 3 jours se tient sur la Plage des des Mouettes à Lauterbourg )

On espère vraiment que la situation se débloque d’ici là et qu’on ait un peu plus de liberté. Ce qui est sûr, c’est que pour l’instant, si le format « club » reste interdit, les évènements extérieurs sont possibles avec accords de la mairie et des administrations. La question est de savoir comment ils vont se positionner et quelles seront les règles…

Concernant les difficultés d’organisation, c’est ce manque de visibilité qui est le plus difficile à gérer pour nous…

Un petit mot à ajouter ?

Pas facile à dire, mais : soyez sages encore un peu ! Respectez les gestes barrières ! Ces efforts collectifs nous permettront à tous de nous retrouver au plus vite ! En tout cas, on a hâte que ça redémarre, hâte de vous retrouver sur nos dancefloors !

En savoir plus sur Subtronic

Aftermovie Summer Sensation (2019)


MERCI BEAUCOUP

Structure Merci Beaucoup au Jardin des 2 Rives. © Bartosch Salmanski

Cette jeune association strasbourgeoise créée en 2017 a pour but de promouvoir les musiques électroniques, mais dans un style « non encarté » ! Ainsi, l’association met en avant aussi bien la house et la techno, que la disco ou la wave. Les évènements s’articulent autour d’une démarche artistique poussée, grâce à des installations éphémères et des performances visuelles d’artistes, rendues possibles par la multiplicité des talents des membres de l’association. Présente également comme partenaire sur des évènements majeurs de la région (Longevity Festival) l’association brille autant par ses programmations musicales pointues, que par les infrastructures et les animations visuelles qu’elle oeuvre à nous offrir.


Dans quel état d’esprit est l’asso actuellement ?

On a envie de recommencer à imaginer et à refaire des évènement sans penser au Covid ! Heureusement, on arrive peu à peu à avoir un peu plus de visibilité. On a réellement envie de se réunir à nouveau, en repensant les formats et les conditions, pour faire en sorte que nos envies coïncident avec les mesures. Honnêtement, période oblige, on n’a pas encore vraiment retrouvé le second souffle, mais ce qui est sûr, c’est qu’on ne va pas louper le coche !

Aviez-vous des événement prévus qui ont du être annulés cet été ?

Une soirée était prévue fin mars au Wagon Souk, avec beaucoup d’acteurs locaux, s’inscrivant ainsi dans une vraie démarche culturelle. Nous avons été obligés d’annuler cet event qui était quasi plein après seulement quelques jours de pré-ventes.

Nous envisagions également de réitérer les Blitz, qui nous ont permis de nous rassembler l’été dernier notamment à l’Orangerie et au Jardin des 2 Rives, au cours d’évènements extérieurs éphémères. Le principe des Blitz : proposer à chaque édition un nouveau spot, en extérieur, avec un système son nomade, en développant un esprit minimaliste.

Y a t-il des choses qui vont changer dans votre organisation ?

Non, rien de spécial. Pendant le confinement, on a fait des réunions de travail avec Zoom. On est heureux de pouvoir à nouveau se retrouver.

Quand prévoyez-vous de revenir nous faire danser, et le cas échéant, rencontrez-vous des difficultés particulières quant à l’organisation des évènements à venir ?

On a quelques projets sous le coude ! On a essayé de travailler sur des choses transversales, mais pour l’instant, elles sont encore reportées. On n’a pas souhaité proposer du contenu digital pendant le confinement car, en dehors de l’offre numérique surabondante durant cette période, on garde à l’esprit que pour nous, les évènements sont faits pour se rencontrer, et le streaming ne le permet pas.

En revanche, on va avoir une réflexion sur de probables événements en extérieur, et sur des petits formats.

La difficulté ? Elle se situe surtout du coté éthique. Lors des évènements, il est difficile, voire impossible de prendre les responsabilités à la place du public. Sans se voiler la face, l’alcool, présent presque systématiquement dans le milieu de la fête rend beaucoup plus aléatoire l’application des gestes barrières ! Tant qu’il y aura un risque même minime de contamination au sein du public, les choses seront compliquées pour nous ! Il y a une antinomie totale entre l’essence même de ces évènements festifs, et le respect des règles de distanciation sociale.

Un petit mot à ajouter ?

Le Covid a flingué l’esprit créatif… j’espère que bientôt, on pourra reparler des associations et de leurs initiatives dans un contexte autre, et que l’on pourra se recentrer sur l’offre et sur la qualité.

En savoir plus su Merci Beaucoup

Aftermovie MCBCP Frankey & Sandrino, Ripperton (2019)


LONGEVITY

Depuis 2013, l’association strasbourgeoise Longevity vient propose chaque années des évènements festifs singuliers sur fond de musique électronique de qualité. Son évènement Phare, le Longevity Festival, se déroule chaque été dans un Jardin des deux Rives métamorphosée pour l’occasion. Avec une attention toute particulière portée à la scénographie, aux arts visuels et à la musique, le collectif est une valeur sûre, quand il s’agit de faire la fête.


Dans quel état d’esprit est l’asso actuellement ?

Tout le monde à la grosse patate ! On s’est tous retrouvé il y a quelques jours autour d’un barbec entre membres de l’asso, c’était vraiment sympa je pense qu’on en avait tous besoin. On attend avec impatience que des voies se libèrent et qu’on puisse commencer à enclencher des choses. Au même titre que tout le milieu culturel local, nous nous serions bien passé d’une telle période, mais il s’agit maintenant d’aller de l’avant, de se réinventer et de rester dans une dynamique positive.

Aviez-vous des événements prévus qui ont du être annulés cet été ?

Yes, on avait fait la demande pour installer une nouvelle fois une scène Longevity au Square Louis Weiss pour la fête de la musique. C’est un évènement qu’on affectionne beaucoup, une occasion de retrouver les strasbourgeois et de mettre en avant nos artistes, mais nous soutenons entièrement la décision des autorités, nous voyons le bout du tunnel, il s’agirait de ne pas gâcher tous les efforts accomplis sur la dernière ligne droite. Autrement nous avons bien entendu le festival qui devait initialement se dérouler les 28, 29 et 39 août et à ce sujet nous avons peut être une fenêtre de tir pour pouvoir proposer quelque chose, restez attentifs 😉

Y a t-il des choses qui vont changer dans votre organisation ?

Non, si ce n’est qu’on va redoubler d’efforts, d’inventivité et de conviction pour faire valoir notre vision de l’événementiel culturel et assurer toujours plus la pérennité de nos actions. 

Quand prévoyez-vous de revenir nous faire danser, et le cas échéant, rencontrez-vous des difficultés particulières quant à l’organisation des évènements à venir ?

Nous nous attelons actuellement à la préparation d’un évènement inédit sur le dernier weekend d’aout. Toutefois nous attendons encore l’aval de la Ville et la préfecture pour pouvoir enclencher la seconde. Si tout fonctionne comme prévu, vous aurez rapidement de nos nouvelles sur nos réseaux. 

Un petit mot à ajouter ? 

Peut être un truc du genre « qui peut le moins peu le plus », c’est un peu notre mood actuel. C’est parfois quand on a le plus de contraintes qu’on décloisonne sa façon de voir ou de faire et que de belles choses arrivent…

En savoir plus sur Longevity

After movie de l’édition 2018

Plus d'articles