Parmi les secteurs qui dégustent particulièrement durant la crise du Covid-19, il y a celui de la culture. Les enjeux futurs sont désormais préoccupants pour les acteurs du secteur, et il est désormais urgent d’arriver à une prise de conscience collective et à se mobiliser pour construire le futur.

Outre les festivals et les concerts, c’est tout le milieu qui est dorénavant gelé, des intermittents, artistes ou techniciens jusqu’au programmateurs ou aux associations culturelles. Plus de dates, plus de tournées, plus de répétitions ni de lieux d’expression, et une impossibilité pour les intermittents de faire leurs heures. Si la mobilisation des pouvoirs publics est forte, elle s’inscrit toutefois dans une logique de reconstruction, de restauration et de retour à l’avant-crise, avec le risque de passer à côté des enjeux profonds.

Dans ce sens, le 11 mars dernier, alors que l’ampleur de la crise était encore incertaine, 30 structures indépendantes lyonnaises engagées dans tous les secteurs de la création et des médias (musiques, livre, arts visuels, numérique, arts de la scène, cinéma, magazines, radios, web, podcasts, photographie, graphisme, design…) lançaient un appel à la confiance et la solidarité face à l’ampleur de la catastrophe globale qui s’annonçait.

« Nous sommes d’accord pour dire que la question n’est plus de savoir s’il faut un « New Deal de la Culture et des médias », ça, on en rêve depuis des années. La question est celle de ses enjeux, de son périmètre, de ses objectifs et de sa méthode ».

Très vite, l’appel a été rejoint par des centaines de structures en France (plus de 700 signatures aujourd’hui) : festivals, salles de concert, producteurs de spectacles, collectifs d’artistes, auteurs et acteurs de la création, médias en ligne ou imprimés, labels, éditeurs, lieux d’accompagnement, prestataires techniques…

L’objectif ? Prendre part à la réécriture du paysage culturel et médiatique post-crise. Echanger, mutualiser les visions, les idées, et proposer des actions concrètes et collectives pour assurer la pérennisation de nos activités. 

Si vous êtes un acteur culturel indépendants et que vous souhaitez rejoindre le mouvement, vous pouvez vous informer et signer l’appel ici

Vous pourrez aussi retrouver sur L’Oiseau de nuit dés cette fin de semaine, une enquête sur l’impact du Covid-19 sur le milieu de la culture.

Plus d'articles