A Strasbourg, si nous avons incontestablement l’embarras du choix pour se remplir la panse du matin au soir, cela devient beaucoup plus compliqué passé une certaine heure. Contrairement à des villes comme Lyon, Paris, Bordeaux ou même Toulouse, l’offre en matière de restauration est bien limité après minuit.

Alors certes, on va trouver quelques snacks douteux ouvert jusqu’à tard dans la nuit du côté de la gare, mais on ne peut pas en dire autant du centre ville. Heureusement, il existe tout de même quelques options pour te nourrir après minuit. Entre kebab, bar-food et vrai restaurants, voici six endroits où tu pourras encore te nourrir quand la lune sera la plus haute.


Au Coin des Pucelles

C’est une Winstub qui semble faire partie des murs depuis l’éternel. Jadis, il aurait fait un parfait repère de brigands. Aujourd’hui, il est un parfait repère d’amis affamés !

A quelques pas de la Place Saint Etienne, le petit restaurant affiche une allure authentique, discrète et rustique avec sa façade boisée, ses petits carreaux fumés et les décorations de la devanture qui accompagnent la marche des passants depuis des années.

A la carte ? De l’Alsace en barre, en sauce ou en salade. Entre terrine de foie gras, escargots au Riesling et Presskopf en entrée, Jaret de Porc au Picon, tête de veau et gratin de Kneples au Munster en plat principal, votre coeur va forcement balancer, comme le gras des cuisses sur votre vélo cet été. Les tarifs varient entre 7,50 € et 18,90 € pour les entrées et de 16 € à 23 € pour les pats. Les suggestions elles, écrites à la craie sur les tableaux accrochés ici et là, grimpent jusqu’à 27 €. Le sanglier à lunette semble vouloir nous guider.

Ouvert du mardi au vendredi de 19h à 01h et le samedi de 19h à 00h


La Hache

 Atmosphère chaleureuse, lumières tamisées, La Hache est un bistrot chic et moderne où l’on revisite le terroir français avec audace et fraicheur. Un classique du centre ville, et un repère incontestable des gourmands sur le tard.

Des plats de bistrot efficaces, des compositions maisons fraîches et créatives qui s’enchaînent, avec des plats copieux comme t’en envoie ta mamie. Des propositions qui évoluent avec les saisons, et qui font le plus grand bien quand la faim de 23 h commence à se faire sentir. Les assiettes proposées ne demandent pas une grande technicité, ce sont des plats simples et accessibles que l’on peut préparer et dresser assez rapidement, service en continu oblige. On trouvera un parmentier de canard, du boeuf bourguignon ou encore un feuilleté croustillant chèvre & épinards pour nos amis végé, tout entre 10 et 25€ environ !

Un spot d’autant plus appréciable les nuits d’hiver, pour réchauffer les coeurs !

Ouvert de midi à 1h30, 7/7 !


Le Cafe des Sports

Contrairement aux deux établissements précédents, il s’agit là d’un bar, un vrai. Pas de plats cuisinés donc, mais une offre de petite restauration raffinée, avec des produits de qualité 100 % locaux !

Planchette de charcuterie, chèvre frais mariné, paire de knacks ou burrata au pesto maison… On accompagne ça avec une de leurs nombreuses excellentes références de vin nature ou une bière de la région, entre deux parties de baby-foot dans un joyeux brouhaha, et le tour est joué.

Ouvert de 17h30 à 1h30 du mardi au dimanche


Lanterne Kebab

Pour les petits budgets, les affamés pressés ou simplement les amoureux du kebab comme moi, l’adresse rue de la Lanterne est à garder dans vos répertoires.

Des produits frais et savoureux, une sauce tomates maison qui mérite sa mention et une simple particularité qui fait pourtant toute la différence : la viande et les crudités son d’abord mélangés avec la sauce dans un saladier, avant d’être fourré dans le pain, ce qui évite de n’avoir des bouchées que de salade et de pain (ce qui, accordons nous à le dire, n’a aucun intérêt).

Ouvert de 11h à 00h du lundi au jeudi et de 11h à 01h30 les vendredis et samedis


Le Garde Fou

Un spot particulièrement prisé, donc souvent blindé et à raison ! Le « bar en face du Kitsch » comme c’est inscrit sur leur devanture, est un petit bout de paradis pour les amateurs de craft beer et de vins natures.

Une ambiance bonne franquette vivante et pleine de bonne humeur, où l’on sert jusqu’à 30 minutes avant la fermeture, des planchettes mais aussi du chaud, avec une offre qui varie en fonction des saisons, des produits frais et cuisinés avec amour. Du burger au Mont d’Or en passant par le gratin d’endives ou le fondant au chocolat… à 2h du matin, je ne vous fait pas de dessin, c’est une aubaine. Bonus suprême : Le Garde Fou, c’est aussi un véritable terrain de pétanque dans le caveau !

Ouvert de 17h à 2h du lundi au jeudi et de 17h à 4h les vendredis et samedis


Le Bar Exils

Prisé par la jeunesse strasbourgeoise depuis deux génération, l’Exils est un bar de nuit animé, parfait pour regarder les matchs de foot ou rugby, faire un partie de baby ou descendre en masse des pintes d’une de leurs 60 bières à la carte.

Mais l’Exils saura aussi répondre présent quand il faudra éponger, si vous voyez ce que je veux dire. Tartines, pillons de poulets, falafels, hot-dog, tartes flambées et j’en passe. C’est de la restauration d’appoint, mais il y a du choix. On se situe entre 5 et 10€, une fringale à prix raisonnable qui fera du bien au portefeuilles les plus fragiles.

Ouvert de 12h à 4h, 7/7

Plus d'articles