Sale temps pour les hypocondriaques, il est en ville ! Le seul, l’unique, le destructeur. Faites péter les masques de peintres en bâtiments immondes, les gants en latex et les gels anti bactérien, ouvrez les portes avec les pieds, checkez mamie avec l’épaule et surtout, ne vous accrochez à rien dans le tram. Si il le faut, lattez vous la gueule par terre au moindre virage, on s’en fout, c’est une question de vie ou de mort !

Plus sérieusement, de mon côté, dans la liste des choses qui m’inquiètent plus que le Coronavirus, il y a : la situation des sans abris, la banalisation du racisme, le traitement des migrants à nos frontières, le salaire de Ronaldo, le prix du Ricard dans certains bars de Strasbourg et les manif sur les rails de trams aux HEURES DE POINTE ! Mais ça, ça ne regarde que moi.

Toi, tu es peut être apeuré, angoissé, traumatisé ou pire, enfermé chez toi et quelque part, je ne peux que te comprendre ! Heureusement, aujourd’hui, grâce à des inventions comme Deliveroo, la Playstation, internet, les ordinateurs ou le chauffage, on peut passer plusieurs semaines sans sortir de chez nous. Manger, dormir, bosser, se divertir et se laver, tout est possible, même dans 30 m carré.

Mais qu’en est il de nos activités noctambules ? Boire un cocktail, aller voir son DJ préféré, s’enfiler de shots dans tous les bars de la ville ou prendre du gros son dans les oreilles. Tout ça devient assez peu évident si l’on veut à tout prix éviter la contamination, et si tu es un oiseau de nuit de mon acabit, tu ne survireras pas très longtemps sans une sortie récréative nocturne dont tu as le secret.

Pour toi, j’ai envisagé des potentielles alternatives, des solutions pour faire la fête sans danger, parce qu’on arrête pas un peuple qui danse ! Attention, article 100% 1er degrés.


OPTION N°1 : organiser une grosse teuf à la maison

the muppets dancing GIF

C’est une option évidente… on est jamais mieux servit que par sois même ! Attention cependant, il ne s’agit pas de faire rentrer le virus dans ton antre, mais juste de limiter les contacts avec le monde extérieur. Les invités seront triés sur le volet, les mains désinfectés à l’entrée. On ne se touche pas, on ne partage pas son verre, on n’éternue pas et on pisse assis !

Le plus mieux est encore de sélectionner minutieusement une dizaine de potes maximum, les plus marrants de ton groupe… les plus timides aussi, ceux qui ne parlent pas, qui ne bougent pas trop, qui ne positionnent pas et qui ne sont pas tactiles du tout. Il ne te reste plus qu’à marquer le nom de tes invités sur les gobelets, et la nuit est à vous.

De manière générale, ne sous-estimez jamais l’intérêt d’une soirée en appartement. On choisit le public, la musique, l’alcool, la bouffe, la lumière et l’ambiance, on fait pas la queue pour les chiottes, on peut organiser un second floor en mode Woodstock ou Summer vibration dans la salle de bain, fabriquer des cabanes et surtout, se coucher au moindre coup de fatigue.


OPTION N°2 : faire une soirée cocktails pour vaincre le virus

happy hour drinking GIF by Saturday Night Live

On est samedi soir. Avec deux-trois potes, vous enfilez vos blouses, vous sortez un shaker et vous rassemblez tous les alcools les plus hard que vous avez trouvé. Pensez aux placards de papy, au rayon le plus prés du sol dans les supermarchés et aux spiritueux à base de plantes et de fruits qui tapent au dessus de 60 degrés, l’important, c’est que ça décape.

Claquez y des antiseptiques naturels en tout genre, du citron, des clous de girofle, faites chauffer, faites refroidir, mettez y de la cannelle, mélangez, rajoutez du rhum (c’est toujours bien de rajouter du rhum), re-mélangez, dégustez, tuez le virus, tombez dans les pommes.


OPTION N°3 : t’enfermer avec ton ami contaminé…et c’est vous contre le reste du monde !

Dance Off Chris Pratt GIF

Embrassez vous, serrez vous, échangez vos fourchettes, toussez vous dessus…vous ne risquez plus rien, vous êtes les élus, moins + moins = plus !

Solution idéale avec ton colloc, ton meilleur pote ou même ton mec/ta meuf. Quinze jours d’isolement, en calbut sur le canap, défilé de livreurs de bouffe grasse en tout genre, concours de pets, intégral de South Park à l’endroit, puis à l’envers, que du bonheur. C’est aussi l’occasion d’être créatif, de faire des puzzle, de tenter des recettes chelous ou de refaire la peinture…tout est bon à prendre, tant que ça occupe.


OPTION 4 : se mettre au streaming clubbing

mtv dancing GIF by CBBC

Vous l’avez pas vu passer ? Alors asseyez vous bien, vous allez rigoler ! Info 100% sérieuse.

En Asie, alors que la situation incite au confinement, certains acteurs du monde de la musique et du clubbing n’ont pas voulu stopper la teuf comme ça, du jour au lendemain. Alors certains clubs chinois ont eu l’idée de génie (si, si) de streamer leur soirée sur les réseaux sociaux. Des “cloud raves », donc, retransmises en direct des boîtes désertées, pour les clubbeurs chez eux, en quarantaine, et finalement tout le pays.

Ce qu’il y a de plus incroyable là dedans, c’est que ces live streams permettent non seulement à la population chinoise de booty shaker aux mêmes heures et sur les mêmes DJ sets qu’en club, mais aident également les établissements à faire remplir les caisses, générant des dons en jetons de la part des utilisateurs et autres internautes. Si bien que pour les gros clubs, les gains générés par chaque stream dépassent maintenant ceux qui sont normalement générés sur place.

A quand une soirée au KALT depuis son salon ?


OPTION 5 : sortir avec un costume de sumo gonflable

Résultat de recherche d'images pour "costume sumo gonflable"

Car il imposera naturellement une distance de sécurité considérable entre vous et les autres ! Terminé les câlins, les bises, les crottes de nez collées dans le dos et les doigts mouillés dans l’oreille. Ce costume est désormais votre coffre fort, votre maison, votre cocon. Avec ce petit bonnet en plastique que je n’ai pas encore réussi à identifier, vous ne risquez plus rien, et vous dansez serein.


OPTION 6 : optez pour le grand air

Habitat GIF

On le sait, le Coronavirus a un peu plus de mal à se propager à l’extérieur. C’est le moment où jamais d’aller se faire une bonne vieille tawa, une free, une vraie, dans un bon champs bien boueux où tu pourras définitivement enterrer ta dignité en même temps que le virus. Là-bas, tu seras libre de danser aussi loin de tes camarades que tu le souhaites, de te connecter à la nature, jusqu’à ne faire plus qu’un avec elle.


Sinon, tu peux aussi re considérer le problème, penser à te laver les mains régulièrement et faire la teuf comme avant, parce qu’il y a des choses bien plus menaçantes pour la santé qui nous entourent chaque jour, surtout en soirée 😉

Plus d'articles