Le 12 juillet dernier, La Grenze, petite dernière dans le game des spots éphémères, posait ses valises à l’arrière de la Gare de Strasbourg.

Souvenez vous… 2500m2 tout de bois vêtu, une programmation actuelle, riche et pleine de groove, des paniers de légumes, des bonnes bières et de la bonne bouffe … Un projet ambitieux, soutenu et validé par bon nombre de strasbourgeois, basé sur l’économie sociale et solidaire, mais avant tout sur la volonté d’apporter une porposition alternative au paysage culturel local.

Durant les trois mois d’été, La Grenze a vibré au rythme de concerts et animations en tout genre, fédérant chaque semaine des strasbourgeois de tous les horizons autour d’une ribambelle de sujets tel que le climat, les migrations, l’éco-construction, la mobilité, le genre ou le bien-être… Autant d’enjeux du monde contemporain que La Grenze souhaite défricher au travers d’ateliers pédagogiques et de moments d’échange.

Vous l’avez compris, il ne s’agit pas de quelques baboss qui jouent de l’harmonica en fumant des roulées, mais bien d’activistes passionnés qui ont inscrit les enjeux socioculturel dans l’ADN d’un projet multicolore.

La Grenze, c’est aussi sa cantine Memento Morille, approvisionnée en circuit court, son container maritime détourné en bar aux produits également locaux. C’est aussi de l’espace, loin de l’agitation du centre ville, pour piquer une petite sieste bercé par un DJ set, faire une partie de fléchettes ou de Mölkky sur l’herbe… retrouver ses ami.e.s comme y rencontrer de parfaits inconnu.e.s.

Deux à trois fois par semaine, à l’heure du crépuscule, c’est la puissance et la magie de la musique qui prend ses aises à La Grenze. Des concerts de tous les styles, et des cartes blanches laissées aux groupes et acteurs locaux pour vous ambiancer.

On ne change pas une équipe qui gagne !

Pour cet été 2020, la bande à l’initiative du projet compte bien remettre le couvert. On prend les mêmes et on recommence, et pour faire mieux ! Pour se faire, et toujours dans une démarche collective et solidaire, l’association a besoin de votre soutien pour faire vivre ce lieu culturel de partage dédié au vivre-ensemble. Mais comment ?

Primo, tu peux entourer la date à venir du samedi 22 février. La Grenze fait un retour en fanfare au Molodoï pour une soirée de soutien qui s’annonce mouvementée. Trois groupes et plusieurs DJ se succèderont sur scène entre 20 h et 1 h du matin entre new wave, post punk et electro. L’intégralité des recettes de la soirée seront utilisées pour le soutien à La Grenze pour la saison 2020 !

Secondo, l’association a lancé une campagne de crowdfunding sur Kiss Kiss Bank Bank. A partir de 5 €, vous pouvez contribuer à transformer les acquis de l’été 2019 en une action pérenne, en ouvrant la Grenze pour 6 mois dès le mois de mai 2020. La collecte permettra d’investir dans du matériel divers, de réaménager la terrasse mais aussi de développer des actions culturelles, artistiques, sociales et environnementales.

D’ici à cet été, on se sert les fesses, les écharpes et surtout, les coudes !

Plus d'articles