Nous y voilà ! Nous sommes entrés dans le vortex inévitable et cruel du mois de janvier. Le froid sec et intense, la ville statique, la décadence, la grande dépression. Non-chalands, nous irons travailler, un oeil sur nos écrans, l’autre sur la pendule.

Et quand sonneront les coups de 18 h, nous n’aurons qu’une envie, noyer nos peines au fond des pintes, en bons strasbourgeois épicuriens que nous sommes.

Pour rire, pour discuter, pour s’engueuler, on a toujours besoin d’un bar pour digérer nos journées. Lieux de vie à part entière, temples du lâcher prise et de la confession, sans concessions , voici six idées de troquets singuliers, pour souffler à l’heure où nous rendons nos tabliers.


Pacôme de la Théière

Chaleur, douceur et disco ! Ce nouveau fief de l’apéro entre copains a récemment pris ses quartiers sur la Place Saint-Nicolas-aux-Ondes, juste à côté de son grand frère, le Wawa.

Rade intimiste de 32 places, Pacôme adresse subtilement des clins d’oeil à un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Dans un style rétro, un peu comme chez mémé, on y découvre l’histoire de vieux objets, de vrais souvenirs de familles du tenancier, éclairés à la bougie. Ici, on revient à l’essentiel, dans une ambiance intemporelle et réconfortante. Tables en bois, vieilles photos de familles et bons produits…Voilà l’environnement dans lequel Romain, le patron des lieux, vous invite à venir découvrir quelques belles bouteilles.

Pacôme de la Théière est de ces lieux que l’on fréquente pour se relaxer, pour se confier, loin de l’agitation du centre.

La grande visite des lieux par ici !


Le Café des sports 

Paradis des fines bouches, des épicuriens et des amateurs de bonne musique, le CDS (pour les intimes) a posé ses valises au 16 Rue Sainte-Hélène il y a un peu plus d’un an.

Au temps se le dire tout de suite, le café n’a de sport que le nom, sauf si on considère que le lever de coudes a sa place aux J.O. Ici, on vient se la donner au baby-foot, s’aimer et s’engueuler dans une ambiance retro-vintage authentique et sans artifices. On est sur les fondamentaux du bistrot, à la base de la base: la picole, la rigole !

Le CDS se démarque par une offre alléchante de vins natures et de bières artisanales, et des serveurs qui connaissent les produits sur le bout des doigts, faisant d’eux vos meilleurs conseillers d’orientation de la boisson.

Côté restauration, fromages et cochonnailles à la carte, mais je vous recommande d’avantage de vous lancer dans la burrata, tout bonnement merveilleuse.

La rencontre avec les patrons, c’est par ici !
Les test complet, c’est par là !


Les Savons d’Hélène

Si vous préférez la musique live et l’ambiance guinguette aux bières artisanales, marchez quelques mètres après le Café des Sports, et vous voici aux « Savons ».

Ce café concert intemporel et sincère est devenu un lieu de rendez-vous incontournable pour les amoureux de la culture et des moments de partage. Concerts, expositions, vernissages, soirées à thème, journées tricot & couture ou tables de langues font partie des propositions de ce café original.

On y vient entre amis, mais on s’y sent très bien seul, d’ailleurs on ne le reste jamais longtemps. En hiver, l’agréable et spacieuse terrasse laisse place à un jardin d’hiver verdoyant et particulièrement appréciable.


La Mandragore

Une ode à la curiosité, à la détente et la convivialité en plein coeur de la ville.

Point culture ?

Au XVIIème siècle, la mode pour les familles fortunées était de concevoir une pièce rassemblant un mélange de curiosités anatomiques et d’histoires naturelles. Posséder de tels objets était gage d’intelligence et de progrès. Ce phénomène porte le nom de cabinet de curiosités.

Si je vous explique ceci, c’est pour que vous puissiez vous projeter dans la décoration qui vous attend derrière les portes de la Mandragore. Des barmans passionnés qui vous font vous sentir chez vous, des bières délicieuses, des expos d’artistes, de la musique, du comptoir, des boissons maisons, tout y est pour que vous vous y sentiez bien. Rendez vous y en petit comité, pour échanger sur le sens de la vie en descendant quelques verres.


Les 12 Apôtres

Des bons produits et de la vie au pied de la cathédrale.

Chaque jour sous les coups de 17h, la brasserie devient le théâtre du croisement des générations. Les étudiants trinquent aux côtés des retraités et jeunes actifs dans une ambiance bruyante et joyeuse.

Une offre de bières conséquente, de la bonne bouffe et des prix raisonnables font des « 12 » un repère incontestable des amoureux de la ville en recherche d’animation. Dans son caveau ou sur sa terrasse, il est bon d’y venir en nombre s’enfiler des pintas. Sa localisation au coeur de l’hyper centre en fait un lieu de rencontre évident pour bon nombre de strasbourgeois…on est sûr d’y croiser du monde à l’heure de l’apero.

La grande visite par là !


Le Grincheux

Le Grincheux, c’est ce petit bar qui n’en a que l’air à quelques mètres de la Place de l’Homme de Fer… C’est aussi une carte à tomber par terre (ou à sauter au plafond) : 550 références de whiskys, 28 bières originales à la pression, 280 rhums, une cinquantaine de cognacs, et 75 armagnacs.

Côté ambiance, c’est au moins aussi chaleureux qu’un bon bourbon qui glisse dans la gorge, le cadre est convivial, sans chichi, et le fumoir est surement le plus calé de la ville ! Au grincheux, on déguste des bons produits, on parle fort, on rit, on écoute de la musique… tout ce qu’on devrait pouvoir faire dans un bon bar finalement.

Plus d'articles